forgery enfance détruite appauvrissement organisé violation convention européenne des droits de l'homme
RENDEZ    NOUS 
NOS ENFANTS . Org
Association Nationale
06 44 09 18 42 -   h.lombard732@gmail.com 
rendeznousnosenfantsfrance@gmail.com
FB Aso Rendez Nous (fb a détruit notre page Août 2014 !)
amidlisa.org section anti pédo criminalité
Ce site de l'Association Rendez Nous Nos Enfants, qui se bat contre les placements abusifs des enfants par l'ASE donnant des ordres aux juges avec leurs criminels complicités, a pour but : 
 
- d'informer le grand public sur les souffrances criminelles que NOUS subissons, CONTRE    NOTRE    DROIT, 
 
- et de soutenir parents et enfants placés, internés abusivement, nos compatriotes, présents et futurs, les amis futurs de vos enfants à vous non victimes,
 
- dans le but de récupérer nos enfants, 
 
et de punir les coupables et de changer les lois criminelles. et de FAIRE  APPLIQUER  NOTRE DROIT, les droits de l'HOMME.
 
compteur



Pour recevoir nos newsletter merci d’envoyer un e mail à :  h.lombard732@gmail.com
   Accueil      l'organisation criminelle des placements      association !



association "enfance en danger " 

 

notre association rendeznousnosenfants.org nous n'avons RIEN !!!!!!!!

achat du silence, personne dans cette association ne dénonce

les crimes que nous dénoncent. 

JORF n°0298 du 23 décembre 2016 
texte n° 65
 



Décret n° 2016-1824 du 21 décembre 2016 modifiant le décret n° 2016-1640 du 30 novembre 2016 fixant le montant de la contribution financière des départements au fonctionnement du groupement d'intérêt public « Enfance en danger » au titre de l'année 2016 

NOR: FDFA1636497D
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/12/21/FDFA1636497D/jo/texte 
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/12/21/2016-1824/jo/texte


Publics concernés : départements. 
Objet : rectification du montant de la participation financière des départements au GIP « Enfance en danger » au titre de l'année 2016. 
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication. 
Notice : la prise en charge financière du GIP « Enfance en danger » est assurée à parts égales par l'Etat et les départements ; la participation des départements est déterminée à raison de l'importance de leur population. Le présent décret a pour objet de modifier les montants de la participation de chaque département fixés par décret du 30 novembre 2016, afin de rectifier une erreur dans leur calcul. 
Références : le présent décret peut être consulté sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).


Le Premier ministre,
Sur le rapport de la ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes, du ministre de l'économie et des finances, du ministre de l'intérieur et du ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales,
Vu le code de l'action sociale et des familles, notamment ses articles L. 226-6, L. 226-10 et L. 226-11 ;
Vu le décret n° 2012-1453 du 24 décembre 2012 authentifiant les résultats du recensement de la population effectué à Mayotte en 2012 ;
Vu le décret n° 2015-1851 du 29 décembre 2015 authentifiant les chiffres des populations de métropole, de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique, de La Réunion, de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon ;
Vu le décret n° 2016-1640 du 30 novembre 2016 fixant le montant de la contribution financière des départements au fonctionnement du groupement d'intérêt public « Enfance en danger » au titre de l'année 2016 ;
Vu l'arrêté du 23 avril 2015 portant approbation de la convention constitutive modifiée du groupement d'intérêt public « Enfance en danger »,
Décrète :


Le tableau annexé au décret du 30 novembre 2016 fixant le montant de la contribution financière des départements au fonctionnement du groupement d'intérêt public « Enfance en danger » au titre de l'année 2016 susvisé est remplacé par le tableau annexé au présent décret.


Le ministre de l'économie et des finances, le ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales, le ministre de l'intérieur, la ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes et le secrétaire d'Etat chargé du budget et des comptes publics sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe


    ANNEXE 
    MONTANT 2016 DE LA CONTRIBUTION DES DÉPARTEMENTS SUR LE FONDEMENT DE L'ARTICLE L. 226-10 DU CODE DE L'ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES


    CODE DÉPARTEMENT

    DÉPARTEMENT

    POPULATION TOTALE

    MONTANT 
    de la contribution (euros)

    01

    Ain

    636 916

    21 235,81 €

    02

    Aisne

    554 512

    18 488,32 €

    03

    Allier

    353 742

    11 794,33 €

    04

    Alpes-de-Haute-Provence

    166 726

    5 558,91 €

    05

    Hautes-Alpes

    144 640

    4 822,53 €

    06

    Alpes-Maritimes

    1 096 741

    36 567,11 €

    07

    Ardèche

    330 017

    11 003,30 €

    08

    Ardennes

    289 075

    9 638,23 €

    09

    Ariège

    158 379

    5 280,61 €

    10

    Aube

    314 825

    10 496,77 €

    11

    Aude

    374 868

    12 498,70 €

    12

    Aveyron

    289 257

    9 644,29 €

    13

    Bouches-du-Rhône

    2 022 604

    67 436,88 €

    14

    Calvados

    706 635

    23 560,35 €

    15

    Cantal

    152 797

    5 094,50 €

    16

    Charente

    366 587

    12 222,60 €

    17

    Charente-Maritime

    652 610

    21 759,07 €

    18

    Cher

    319 693

    10 659,08 €

    19

    Corrèze

    249 452

    8 317,13 €

    2A

    Corse-du-Sud

    151 621

    5 055,29 €

    2B

    Haute-Corse

    173 889

    5 797,74 €

    21

    Côte-d'Or

    543 648

    18 126,10 €

    22

    Côtes-d'Armor

    617 565

    20 590,61 €

    23

    Creuse

    125 714

    4 191,51 €

    24

    Dordogne

    429 579

    14 322,86 €

    25

    Doubs

    548 026

    18 272,07 €

    26

    Drôme

    509 444

    16 985,68 €

    27

    Eure

    612 518

    20 422,34 €

    28

    Eure-et-Loir

    444 385

    14 816,51 €

    29

    Finistère

    934 625

    31 161,90 €

    30

    Gard

    750 025

    25 007,04 €

    31

    Haute-Garonne

    1 325 392

    44 190,71 €

    32

    Gers

    197 598

    6 588,24 €

    33

    Gironde

    1 536 448

    51 227,65 €

    34

    Hérault

    1 111 881

    37 071,90 €

    35

    Ille-et-Vilaine

    1 047 873

    34 937,78 €

    36

    Indre

    235 181

    7 841,31 €

    37

    Indre-et-Loire

    615 557

    20 523,66 €

    38

    Isère

    1 263 850

    42 138,80 €

    39

    Jura

    270 914

    9 032,71 €

    40

    Landes

    411 197

    13 709,97 €

    41

    Loir-et-Cher

    342 471

    11 418,54 €

    42

    Loire

    774 144

    25 811,21 €

    43

    Haute-Loire

    233 918

    7 799,20 €

    44

    Loire-Atlantique

    1 364 453

    45 493,06 €

    45

    Loiret

    684 104

    22 809,13 €

    46

    Lot

    180 470

    6 017,16 €

    47

    Lot-et-Garonne

    343 645

    11 457,68 €

    48

    Lozère

    80 712

    2 691,07 €

    49

    Maine-et-Loire

    823 546

    27 458,35 €

    50

    Manche

    518 364

    17 283,09 €

    51

    Marne

    583 691

    19 461,20 €

    52

    Haute-Marne

    188 083

    6 270,99 €

    53

    Mayenne

    318 095

    10 605,80 €

    54

    Meurthe-et-Moselle

    745 398

    24 852,77 €

    55

    Meuse

    198 334

    6 612,78 €

    56

    Morbihan

    761 433

    25 387,40 €

    57

    Moselle

    1 068 119

    35 612,81 €

    58

    Nièvre

    222 688

    7 424,78 €

    59

    Nord

    2 635 494

    87 871,62 €

    60

    Oise

    835 918

    27 870,85 €

    61

    Orne

    298 248

    9 944,07 €

    62

    Pas-de-Calais

    1 491 735

    49 736,85 €

    63

    Puy-de-Dôme

    658 489

    21 955,08 €

    64

    Pyrénées-Atlantiques

    685 564

    22 857,81 €

    65

    Hautes-Pyrénées

    236 728

    7 892,89 €

    66

    Pyrénées-Orientales

    471 573

    15 723,00 €

    67

    Bas-Rhin

    1 128 825

    37 636,85 €

    68

    Haut-Rhin

    774 976

    25 838,95 €

    69

    Rhône

    453 571

    15 122,79 €

    69

    Métropole de Lyon

    1 358 625

    45 298,75 €

    70

    Haute-Saône

    246 782

    8 228,11 €

    71

    Saône-et-Loire

    575 097

    19 174,66 €

    72

    Sarthe

    584 865

    19 500,34 €

    73

    Savoie

    437 915

    14 600,79 €

    74

    Haute-Savoie

    793 342

    26 451,30 €

    75

    Paris

    2 254 262

    75 160,73 €

    76

    Seine-Maritime

    1 280 410

    42 690,93 €

    77

    Seine-et-Marne

    1 387 830

    46 272,49 €

    78

    Yvelines

    1 446 301

    48 222,01 €

    79

    Deux-Sèvres

    383 079

    12 772,47 €

    80

    Somme

    584 184

    19 477,64 €

    81

    Tarn

    393 877

    13 132,49 €

    82

    Tarn-et-Garonne

    256 867

    8 564,36 €

    83

    Var

    1 046 346

    34 886,86 €

    84

    Vaucluse

    562 254

    18 746,45 €

    85

    Vendée

    674 843

    22 500,35 €

    86

    Vienne

    442 696

    14 760,20 €

    87

    Haute-Vienne

    384 411

    12 816,88 €

    88

    Vosges

    388 551

    12 954,92 €

    89

    Yonne

    352 182

    11 742,32 €

    90

    Territoire de Belfort

    147 777

    4 927,12 €

    91

    Essonne

    1 273 233

    42 451,64 €

    92

    Hauts-de-Seine

    1 611 290

    53 723,01 €

    93

    Seine-Saint-Denis

    1 565 222

    52 187,02 €

    94

    Val-de-Marne

    1 367 091

    45 581,02 €

    95

    Val-d'Oise

    1 211 138

    40 381,29 €

    971

    Guadeloupe

    409 055

    13 638,55 €

    972

    Martinique

    391 837

    13 064,48 €

    973

    Guyane

    246 507

    8 218,94 €

    974

    La Réunion

    844 741

    28 165,03 €

    976

    Mayotte

    217 091

    7 238,16 €

    977

    Saint-Barthélemy

    9 417

    313,98 €

    Total

    67 268 913

    2 242 854 €


Fait le 21 décembre 2016.


Bernard Cazeneuve

Par le Premier ministre :


La ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes,

Laurence Rossignol


Le ministre de l'économie et des finances,

Michel Sapin


Le ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales,

Jean-Michel Baylet


Le ministre de l'intérieur,

Bruno Le Roux


Le secrétaire d'Etat chargé du budget et des comptes publics,

Christian Eckert

 
 
 
 
 

Art 211-1 CP (un seul des éléments suffit)

« Le fait en exécution d'un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d'un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l' encontre de membres de ce groupe l'un des actes suivants :

-        atteinte volontaire à la vie,

-        atteinte grave à l'intégrité physique ou psychique,

-        soumission à des conditions d'existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe,

-        mesures visant à entraver les naissances,

-        transferts forcés d'enfants,

constitue un génocide. « 

AUCUNE   OPTION    FAVORABLE . Le génocide est donc bien démontré.

AIDEZ  NOUS  A  FAIRE  CHANGER  LES CHOSES  

S'il vous plaît.