Bienvenue sur la page du collectif  " les amis de Lisa "

pour nous contacter: amisdelisa@yahoo.fr  tél: 04 78 74 19 47

accès au sommaire

 

Actualité mai 2016:

La Cour de Cassation a rendu son arrêt le 30 mars 2016 qui CASSE et ANNULE toutes les accusations de dénonciation calomnieuse et de dénonciation de faits imaginaires contre Sophie suite à sa plainte pour viol en 2007 d’un de ses enfants, et de faits plus graves en 2008 et 2009. Il CASSE aussi une des trois accusations contre Jack, son beau-père, pour les mêmes chefs.

Cet arrêt reconnaît donc implicitement la suspicion de viol sur enfant perpétré par 2 hommes, le père des enfants et un de ses amis, le 7 octobre 2007, reprochant à la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence et au Tribunal correctionnel de Draguignan d’avoir dénaturé le rapport médical initial du Dr Néton et reconnaît pour le reste que Sophie n’a pas fait de dénonciation calomnieuse ni de dénonciation mensongère !

Cet arrêt ANNULE aussi, pour Jack et Sophie, toutes les condamnations qui avaient été prononcées à leur encontre et les renvoie à nouveau devant la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence autrement composée pour être jugés sur ce qui a été cassé. 

Cette Cour d’Appel ne pourra normalement que prononcer la relaxe totale pour Sophie suite aux injonctions de la Cour de Cassation qui reconnaît qu’il n’y a pas de mauvaise foi de sa part et que la fausseté des faits n’a pas été démontrée.

La date de l’audience devant la Cour d’Appel n’est pas encore fixée. 

 

MAIS SCANDALE DEUX JOURS PLUS TARD !

Le Tribunal de Draguignan en début de soirée du 1er avril 2016 a retiré en urgence ses 3 enfants à Sophie alors qu’ils débutaient leurs vacances scolaires avec leur maman, pour les laisser en garde exclusive à leur père !

Des événements qui se répètent…

Rappel :

En octobre 2007 Sophie porte plainte avec des éléments médicaux probants suspectant le viol d’un de ses enfants. Le lendemain-même le procureur de Draguignan lui fait retirer à l’Hostellerie de la Sainte-Baume ses 3 enfants dont elle avait la garde principale au motif qu’elle avait déposé une vaine plainte, alors que l’enquête n’en est qu’à son premier jour, et prétendant qu’elle semblait psychiquement « fragile » alors qu’il ne l’avait jamais vue.

Pendant 3 semaines il lui sera impossible d’avoir des nouvelles de ses enfants qu’elle n’avait jamais quittés auparavant.

Elle n’a pas été convoquée aux audiences du Juge des enfants, et ses enfants après un placement de 3 semaines en foyer seront confiés à la garde exclusive de leur père.

Au bout de 2 mois elle obtiendra seulement un droit de visite et d’hébergement classique.

L’affaire ne s’arrête pas là !

Les enfants ont dénoncé des faits pédocriminels de plus en plus graves jusqu’en mai 2009, soit jusqu’à l’interdiction totale faite à Sophie de voir ses enfants !!!

Le procureur et le père suspect l’accusent alors de dénonciation calomnieuse sans qu’il y ait eu d’instruction ni de décision judiciaire pour statuer sur les faits dénoncés, ce qui est contraire à la Loi .

En 2015 Sophie est relaxée en appel d’une partie de ces accusations,

puis en 2016 toutes les accusations sont annulées par la Cour de Cassation !

Mais deux jours après le résultat de la Cour de Cassation, on lui retire à nouveau ses 3 enfants lors de l’exercice de son droit d’hébergement récupéré un an plus tôt, pour les donner exclusivement au père au prétexte que son état psychique mettrait les enfants en danger alors qu’elle a fourni 7 évaluations psychiatriques qui disent toutes qu’elle ne présente aucune pathologie mentale !

Seule l’expertise ordonnée par le Juge d’instruction de la dénonciation calomnieuse dispose que Sophie ‘’délire au moment des faits’’ c’est-à-dire quand elle dénonce les faits criminels pourtant reconnus médicalement !!!

Nous comptons sur votre présence à l’audience de la cour d’appel d’Aix, nous attendons la date que nous donnerons dès que possible, d’avance MERCI !

Pour aider  cette  Sophie et Jack a payé leur avocat pour la prochaine audience, MERCI de faire un don Paypal  ci-desous

OU envoyez un chèque a l’ordre de Sophie Guili ou Jack Mailliard  contactez nous par mail ou téléphone.

Merci d'avance pour eux.
 

------------------------------------------------------------------

 


 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

AMIDLISA est le nom de code donné par un gendarme qui a dénoncé cette affaire monstrueuse sur Internet anonymement dans le but de faire éclater l'affaire par les internautes.
 

SOMMAIRE interactif (cliquez sur le titre pour accéder au chapitre)

 

 

1 - L'AFFAIRE

 

1.1 - RESUME

 

1.2 - ORDONNANCE DE RENVOI DU 24 JUILLET 2012 : ACCUSATIONS DE LA

        JUSTICE ET REPONSES DE LA DEFENSE  180 pages

 

1.3 - JUGEMENT DU 20 FEVRIER 2014 IDENTIQUE A L’ORDONNANCE DE

         RENVOI DU 24 JUILLET 2012.

 

1.4 - LES PREUVES ABSOLUES ET AVEUX DES CRIMES EN AUDIO ET VIDEO.

 

1.5 - LES MENSONGES DES JOURNALISTES.

 

1.6 - DEMANDE DE RDV A MADAME CHRISTIANE TAUBIRA, MINISTRE DE LA

        JUSTICE, POUR REMISE DE PETITION DU 19 MARS 2014.

 

1.7 - PRESENTATION DU DVD ENVOYE A DES CENTAINES DE PERSONNALITES

        POLITIQUES, JOURNALISTES, ASSOCIATIONS.

 

1.8 - COMPTE-RENDU DES MENSONGES DES MAGISTRATS DEVANT UNE SALLE

        PLEINE LE 09 JANVIER 2014.

 

1.9 - TEMOIGNAGES DES ENFANTS.

 

 

2 -  COMMENT NOUS AIDER ?

 

2.0 - DIFFUSER UN MAXIMUM SUR INTERNET.

 

2.1 - SIGNER LA PETITION EN COURS POUR DELOCALISER L'AFFAIRE ET LA

        FAIRE INSTRUIRE.

 

2.2 - SIGNALER LE DOCTEUR BATAILLE A SON PROCUREUR LOCAL. (lettre type).

 

 

2.3 - FAIRE CIRCULER SUR LES RESEAUX LA LETTRE A C.TAUBIRA POUR

        L'OBLIGER A REPONDRE.

 

2.4 - FAIRE UN DON.

 

 

 

3 -  BIBLIOTHEQUE, INFO, LIENS et divers.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1.1 résumé:

Une maman, qui après séparation d’avec leur père avait la garde de ses trois enfants par décision devenue définitive du Juge aux affaires familiales rendue le 18 novembre 2005, dépose une plainte à la gendarmerie de St-Tropez le 10 octobre 2007, pour le viol de sa fille de 6 ans par un ami du père.

 

Le lendemain, après l’audition filmée de ses enfants, le procureur de Draguignan (Var), Christian Girard, lui a fait retirer par onze gendarmes ses 3 enfants, de 6 ans, 5 ans et 3 ans dont elle n’aura plus aucune nouvelle pendant 3 semaines : « Ordre du procureur de ne rien vous dire »  lui oppose-t-on partout.

 

Non convoquée aux audiences du Juge des enfants, la garde exclusive de ses enfants a été remise pour un an au père, 3 semaines après leur enlèvement et leur placement en foyer. Elle n’obtiendra de les revoir que 83 jours plus tard, un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires, sans motif et malgré le jugement du Juge aux affaires familiales.

 

Un an après, elle apprendra que ce n’est pas seulement sa fille qui aurait été violée, mais les 3 enfants, depuis le mois d’août 2007, tous les jours par leur père, et tous les mercredis, samedis et dimanches, avec d’autres enfants par de nombreux adultes, photographiés et filmés.

 

Elle apprendra encore beaucoup plus grave, les enfants ont dit avoir été obligés d’assister et de participer à des tortures et des meurtres d’enfants filmés, ce qui est appelé des snuff movies.

 

Après avoir révélé 16 meurtres d’enfants à leur mère, le Juge des enfants a supprimé à la mère totalement son droit de visite et d’hébergement. Elle ne reverra ses enfants qu’au bout de 22 mois et seulement 2 heures tous les 15 jours en lieu médiatisé.

Dès que la maman a appris le premier meurtre, elle a aussitôt alerté, avec de nombreuses pièces à l’appui, le 12 décembre 2008, le Président de la République, le Ministre de la Justice et le Ministre de l’Intérieur qui ont renvoyé le dossier au procureur de Draguignan. 

 

Une enquête préliminaire a été engagée en février 2009 par le parquet de Draguignan qui a abouti en juin 2009, sans autre procès et au mépris de la loi en son article 79 du Code de procédure pénale et 226-10 al.2 du Code pénal, à la garde à vue pendant 36 heures de la mère des enfants, de leur grand-mère et son compagnon pour dénonciation calomnieuse et à leur renvoi devant le Tribunal correctionnel à l’audience du 30 juillet 2009, renvoyée à celle du 10 décembre 2009, puis à celle du 30 avril 2013 et enfin à celle du 9 janvier 2014 à 13h15, soit 4 ans et demi de renvois qui permettent ainsi de ne pas instruire les faits révélés par les enfants et de les garder écartés de leur maman protectrice.

 

Le 30 novembre 2009, une courageuse gendarme du Var, sous le nom de AMIDLISA a dénoncé sur Internet et sur de nombreux sites d’associations humanistes un réseau pédocriminel sévissant dans la région tropézienne et couvert par toutes les Institutions dont celle de la Justice, en citant nommément quelques magistrats impliqués. 

 

Dans cette lettre, on peut reconnaître point par point l’affaire de la « maman apparemment parfaite » comme elle dit et de ses trois enfants !Où en est-on aujourd’hui ?

 

Malgré la lettre d’AMIDLISA du 30 novembre 2009 sur INTERNET, qui a été reprise par de nombreux sites, envoyée à tous les députés des deux législatures, à tous les sénateurs, à tous les députés européens de langue française, malgré un DVD du résumé de l’affaire avec pièces probantes et enregistrements audios et vidéos des enfants remis à tous les ministres des deux  gouvernements, aux deux Présidents de la République, à tous les candidats aux élections présidentielles et à leur parti, au Président du Conseil Général du Var, au Préfet du Var, au Commandant de Gendarmerie du Var, etc…à tous les rédacteurs en chef de tous les journaux locaux et nationaux français, belges et suisses, au Conseil Supérieur de la Magistrature et à de nombreuses personnalités sans compter Interpol, les Renseignements Généraux, les Légionnaires et les nombreuses associations de défense des femmes et des enfants, aux Instances religieuses des 3 religions monothéistes, Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France, Dalil Boubakeur, Recteur de la Grande Mosquée de France et le Pape Benoît XVI, malgré une plainte de crimes contre l’Humanité déposée à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, à la Cour Pénale Internationale, à la Cour de Justice Européenne en juin 2011, etc. rien ne bouge !

 

La Justice refuse d’instruire et de juger les faits criminels malgré son obligation légale !

 

Les députés et les sénateurs informés renvoient l’affaire au Ministère de la Justice.

 

Les ministres renvoient au Ministre de la Justice.

 

Le Président de la République « qui assure par son arbitrage le fonctionnement régulier des pouvoirs publics », en vertu de l’article 5 de la Constitution, dit qu’il ne peut rien faire en vertu de la séparation des pouvoirs.

 

Et le Ministre de la Justice qui est chargé de veiller au bon fonctionnement du système judiciaire renvoie l’affaire au parquet du Tribunal de Grande Instance de Draguignan, celui-là même dont les dysfonctionnements nombreux ont été dénoncés et qui fait partie de son Administration !

 

On tourne en rond… pendant qu’une maman et des enfants sont en grande souffrance depuis 6 ans et que 16 enfants auraient été torturés et tués pour faire des films qui rapportent beaucoup d’argent !

 

Un procès en dénonciation calomnieuse devant le Tribunal correctionnel de Draguignan doit avoir lieu le 9 janvier 2014 à 13h15 contre la maman et son beau-père pour avoir dénoncé les faits criminels racontés par ses enfants, preuves incontestables à l’appui, alors que ces faits criminels n’ont jamais fait auparavant l’objet d’une instruction judiciaire comme l’exige la loi et d’un renvoi devant une Cour d’Assises! 

 

Ici pas de procès pour juger les faits, seulement des psychiatres pour dire que les faits sont imaginaires et donc… délirent ceux qui les dénoncent!

 

Puisqu’en France le Peuple est souverain,

Puisque la Justice rend ses décisions au nom du Peuple,

Si cette Justice refuse de rendre la justice malgré son obligation légale en vertu de l’article 4 du Code civil, et si l’Etat faut à son devoir de protection juridictionnelle, alors le peuple souverain peut et doit rendre la justice en son propre nom !

Et bien… jugez vous-même ! 

 

Voici l’ordonnance de renvoi devant le Tribunal correctionnel du juge d’instruction, à la demande du procureur, telle qu’elle sera lue le jour de l’audience avec les réponses en bleu sous chaque paragraphe numéroté qui permet d’évoquer une partie de l’affaire avec des preuves, et de dévoiler l’inconcevable.
Ordonnance du 24 07 2012  et réponse de la défense

 

IMPORTANT

Il est important de savoir que cette ordonnance de renvoi devant le Tribunal correctionnel n’a pas été prise ni rédigée par le juge qui a fait l’instruction en dénonciation calomnieuse mais par son successeur suite au réquisitoire du procureur de la République.

 

Madame Estelle Lassaussois qui a instruit cette affaire uniquement sur les chefs de dénonciation calomnieuse, alors que les faits criminels dénoncés n’ont eux jamais été instruits, a été saisie le 11 décembre 2009 par le procureur.

 

Son instruction a consisté à refaire faire des expertises psychiatriques des 3 personnes qui, sur interrogatoire des gendarmes, avaient rapporté des faits criminels révélés par les enfants, les expertises ordonnées par le président du Tribunal correctionnel le 30 juillet 2009 n’ayant pas relevé de trouble mental chez aucune de ces trois personnes.

 

Madame Lassaussois a bien précisé aux mis en examen pour dénonciation calomnieuse qu’elle n’était pas saisie des viols et a refusé l’examen des preuves apportées par Jack Maillard.

 

Elle a rendu une ordonnance de fin d’instruction le 13 mai 2011 qui laissait 3 mois de délai pour demander un complément d’instruction et des demandes d’actes qui n’ont pas été accordées aux mis en examen pour assurer leur défense et faire la vérité dans cette affaire. 

 

C’est seulement un an après, le 6 avril 2012, suite à de nombreuses alertes d’enfants en danger auprès du procureur de la part de membres de différentes associations chargées de la protection de l’enfance qui avaient reçu le dossier concernant cette affaire, que le procureur a adressé un réquisitoire au juge d’instruction aux fins d’un renvoi devant le Tribunal correctionnel et a répondu aux associations que Sophie Giuli faisait l’objet d’une information judiciaire pour dénonciation de faits imaginaires, dérogeant ainsi aux obligations de sa fonction.

 

Ce procureur, Madame Drouy-Ayral, a été décorée de la Légion d’Honneur par le Président de la République le 14 juillet 2012.

Madame Lassaussois a été mutée par décret du 20 juillet 2011 à St-Pierre-de-la-Réunion et c’est donc une autre juge d’instruction, Madame Olivia Giron, nommée par le même décret du 20 juillet 2011 pour sa mutation du TGI de Grasse à celui de Draguignan, qui n’a pas suivi l’affaire, qui a pris cette ordonnance de renvoi devant le Tribunal correctionnel conformément à  la demande du Procureur.

Cette ordonnance comporte à différents endroits des étoiles alignées au nombre de 5 *****

 

Cette manifestation de signes se retrouve dans de nombreuses décisions judiciaires ou conclusions d’avocats, et le résultat observé est que la « victime » est toujours perdante !

Aucun signe distinctif pouvant laisser croire à un langage codé ne doit paraître dans les pièces judiciaires, ce qui manifestement n’est pas respecté ici et justifierait l’annulation de cette ordonnance.

 

 

 

retour au SOMMAIRE
 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1.2 dossier complet 180 pages

 

        
cliquez ici

 

retour au SOMMAIRE
 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1.3 jugement du 20 février 2014 identique à celui  du 24 juillet 2012

Compte-rendu du délibéré du 20 février 2014 au TGI de Draguignan

de l’affaire AMIDLISA

SCANDALE !!
La mère a dénoncé les viols subis par ses trois enfants par le père et un réseau pédophile.
Le Tribunal correctionnel de Draguignan vient d'oser condamner :
 
- la mère à 6 mois de prison avec sursis simple,
 
- le grand-père à 6 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve de 18 mois avec interdiction de tout contact avec les 3 enfants alors qu’il n'a pas fait de dénonciation mais a apporté des preuves des viols et de meurtres d'enfants !!!!!!!

ET ATTENTION ATTENTION encore plus, ils les ont condamnés solidairement à payer 12 000 €  au père pédo criminel violeur de ses propres enfants et aussi d'autres enfants.

Un COMBLE !  Les pédo criminels sont rétribués par les VICTIMES! sur ordre de la justice!

ils sont toujours en liberté !  Et peuvent ainsi continuer !!!!

Cette affaire n’était pas en état d’être jugée puisque aucune instruction n'avait été faite sur les faits criminels dénoncés.   Par voie de conséquence, sans décision judiciaire pour dire que les faits sont faux, on ne peut accuser personne de dénonciation calomnieuse !

L’affaire n'avait donc pas lieu d'être jugée. 

Le but a été de faire taire les victimes qui avaient dénoncé des CRIMES pour éviter un procès aux Assises !


Le peuple présent en nombre à l'audience, a réagi immédiatement après l’énoncé des condamnations : les citoyens se sont levés et ont HURLÉ leur indignation aux cris de magistrats pédophiles, etc.

Les policiers très nombreux sans chercher à attiser la colère ont fait vider la salle survoltée.

Dans la salle des pas perdus tout le monde, le poing levé, s’est mis à chanter avec puissance et d’un seul cœur la Marseillaise.

La police a ensuite poussé dehors ces citoyens qui ont continué à réagir fermement jusqu’à la sortie de la mère et du grand-père, trois quarts d’heures plus tard.

Conclusions:  

ON dénonce des faits de viols, de tortures et de meurtres d'enfants    et ces magistrats, dont au moins 71 reconnus comme pédophiles en 1997, ont osé de manière hallucinante VIOLER NOTRE DROIT A UN NIVEAU inconcevable de forfaiture POUR COUVRIR DES MEURTRES D’ENFANTS !!!!!!

ILS VIOLENT  le droit français et protègent  des pédo criminels, encore et encore !

IGNOBLES HORREURS, INTOLERABLES, INACCEPTABLES 

Nous ne pouvons tolérer une telle injustice !

Écoutez le délibéré sensé être fait au nom du peuple  et la réaction des citoyens
 

 

------------------------------

Le jugement du 20 février 2014 est une copie de l’ordonnance de renvoi de l’affaire devant le tribunal correctionnel pour dénonciation calomnieuse  du 24 07 2012

SANS aucun argument de la défense
comme si l’audience n’avait pas eu lieu
c’est MONSTRUEUX !
La plaidoirie de l’avocat et les protestations  de nombreux citoyens  présents à l’audience ont été totalement occultées.  

 

La critique de ce jugement est donc la même que celle de l’ordonnance du 24 07 2012, c’est le document de 180 pages dénonçant tous les FAUX ! arguments de la défense en bleu
 



Une inscription de FAUX à été déposée  dans le but d’annuler cette ignominie judiciaire !  
nous demanderons aux amis de Lisa d’exiger une réponse  à cette inscription de FAUX !

retour au SOMMAIRE
 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 1.4 les preuves absolues  et aveux des crimes

Aveux  "PREUVES de complicité du Docteur Bataille et AVEUX"

                                                           
Explications des aveux d'Eric Mignot chez le Dr Bataille

Jack Maillard s'est rendu pour la première fois de sa vie chez le Dr Bataille le mercredi 4 février 2009 suite à une chute sur l'épaule gauche un mois plus tôt. Ayant des problèmes d'audition, il a enregistré toute la visite.

A la fin de sa consultation, il s'est présenté comme étant le beau-père de Sophie Giuli dont les enfants ont bien des misères, ce qu'elle a reconnu. Il lui a rappelé que Margaux était violée régulièrement par son père, ce qu'elle a confirmé savoir, et lui a dit qu'il y avait bien plus grave encore. Il lui a raconté alors ce que les enfants avaient révélé à leur mère et à lui-même, le meurtre d'un petit garçon le 30 novembre 2008 et d'une petite fille le 17 janvier 2009 .
Elle est restée imperturbable.

Le lendemain matin, jeudi 5 février 2009 Eric Mignot est appelé par le directeur d'école de ses enfants pour qu'il vienne chercher Hugo malade. Il se rend avec lui chez le Dr Bataille.

Le vendredi 6 février 2009, les enfants sont chez leur mère pour le week-end. Hugo dit à sa mère que ça s'est mal passé chez le Dr Bataille et il lui a raconté que dès qu'ils sont entrés dans son cabinet ,

le Dr Bataille a dit au père d'Hugo, Eric Mignot : « Ils sont au courant de tout ! ».

« Comment tu sais ça ? » a-t-il répondu.

« Jack Maillard ! » lui a-t-elle dit

ensuite la doctoresse Mme Bataille s'adressant à Hugo (5 ans) lui dit:

"C'est toi qui a parlé p'tit con ? Et ta mère est une conne !"

"Si tu continues ton père va tuer un autre enfant" »,

puis ils se sont entretenus sur les meurtres : « C'est bien ! Il y a dû y avoir beaucoup de sang alors ! » etc.
Jack Maillard et Brigitte Gaboriaud ont été convoqués et entendus par la gendarmerie en mars 2009 suite à la dénonciation par le Dr Bataille les 10 et 14 février 2009 des 2 meurtres que Jack Maillard lui avaient racontés.


Le 20 avril 2009, Jack Maillard étant retombé sur son épaule retourne chez le Dr Bataille. A la fin de sa consultation il la félicite pour avoir si bien piégé Eric Mignot puisqu'il croit qu'elle a dénoncé les crimes à la gendarmerie et lui fait confirmer tout ce qu'a raconté Hugo de sa visite avec son père le 5 février 2009. Toujours en raison de ses problèmes d'oreille il a enregistré et filmé toute la consultation.


Jack Maillard n'apprendra que plus tard que le Dr Bataille n'a jamais parlé au gendarme de la visite d'Eric Mignot le 5 février 2009 et de ses aveux de meurtres, dévoilant ainsi sa complicité puisqu'elle a truffé sa déposition de mensonges afin de faire accuser Sophie Giuli et sa famille de faire des pressions sur les enfants pour leur faire raconter des scènes de sévices et tortures sur enfants devant elle dans son cabinet ce qui n'est jamais arrivé , puisqu'il n'est allé qu'une seule fois et seul avec les enfants chez le Dr Bataille, le 30 avril 2009, la visite ayant été à nouveau enregistrée, et où il n'a été question que de la santé des enfants, comme on peut le vérifier avec la vidéo.
Ses mensonges au juge des enfants paraissant dans le jugement du 26 mai 2009 auront permis au Juge des enfants de justifier le retrait total de son droit de visite et d'hébergement à Sophie Giuli.

 

vidéo en 5 parties qui explique TOUT

 


retour au SOMMAIRE
 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1.5 les mensonges des journalistes

FLAGRANT DELIT de MENSONGES de M6 et le journal Le Parisien
au service des PEDO CRIMINELS !
Regardez  bien la deuxième partie avec l’explication des MENSONGES !!



AMIDLISA: procès en calomnie ! (Images... par pedopolis

Mauvaise foi absolue d'un journaliste de Var matin de Draguigan

retour au SOMMAIRE
 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

   1.6 demande de RDV à Madame Christiane Taubira  Ministre de la Justice pour remise de pétition 19 mars 2014

 

Frédéric Pignet
Porte-parole du Collectif
 «  Les amis de Lisa »

18 rue Saint Agnan 69008 Lyon
tél : 04 78 74 19 47

                                                                                    Madame Christiane Taubira

                                                                             Ministre de la Justice, Garde des Sceaux

13, place Vendôme
75001 Paris

LRAR n° 1 A 097 276 5213 4
 

 

Objet : demande de rendez-vous,

remise de Pétition en main propre.

 

Lyon le 18 mars 2014

 

 

Madame le Ministre,

En tant que porte-parole du Collectif « Les amis de Lisa » je sollicite un rendez-vous dans vos murs pour vous remettre en main propre une pétition
riche de plus de 1729 signatures à ce jour dont le but est de faire instruire une affaire criminelle hors de la région PACA.


Cette affaire criminelle concerne au moins 16 enfants violés, torturés et assassinés, plus 3 enfants actuellement en danger de mort dans les mains du père CRIMINEL depuis plus de 6 ans !


Le procureur de Draguignan n’a pas transmis le dossier à un juge d’instruction comme la loi l’y oblige en vertu de l’article 79 du Code de procédure pénale :

« L'instruction préparatoire est obligatoire en matière de crime »

malgré les preuves absolues de viols et de CRIMES !

 

Nous sommes en face d’un DENI DE JUSTICE.

 

Vous êtes, en tant que Ministre de la Justice, chargée de veiller au bon fonctionnement du système judiciaire.

Dans cette affaire il y a manifestement dysfonctionnement de vos services puisqu’il s’agit d’une faute grave d’un procureur de la République qui est placé sous votre autorité, en vertu des dispositions de l'article 5 de l'ordonnance du 22 décembre

 

 

1958 portant loi organique relative au statut de la magistrature, en l’absence de l’intervention du procureur général de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence :

« Les magistrats du parquet sont placés sous la direction et le contrôle de leurs chefs hiérarchiques et sous l'autorité du garde des sceaux, ministre de la justice.

 

Donc épargnez-nous une réponse bateau du genre :  « Le Garde des Sceaux n’a pas à interférer dans une affaire de justice…. » alors que nous avons les preuves que les magistrats de Draguignan ont violé le Code de procédure pénale à maintes reprises et menti délibérément pour couvrir des pédo criminels, nous avons un compte-rendu d’audience du 09 janvier 2014 approuvé et signé par de nombreux témoins présents qui ont vu et entendu ces magistrats MENTIR délibérément !

 

Malgré l’omerta et les mensonges des médias visiblement influencés (par qui ? Une enquête criminelle est nécessaire pour le dire) nous sommes tous les jours plus nombreux à nous indigner devant cette injustice.

 

Un site internet : www.amidlisa.org et des pages sur les réseaux sociaux sont de plus en plus visités ……

 

Je tiens à vous mettre en garde d’un mouvement d’insurrection du peuple scandalisé par cette affaire venant s’ajouter aux nombreux scandales judiciaires en cours ……


Vous comprendrez facilement l’intérêt que vous avez à donner une suite favorable à ce rendez-vous.

 

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer Madame le Ministre, l’expression de mes salutations respectueuses.

 

                                                         Frédéric Pignet
                                                         Pour « Les amis de Lisa »

  

     PS : Cette lettre sera publiée sur www.amidlisa.org et nos pages réseaux  sociaux

 

retour au SOMMAIRE
 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 1.7 présentation du DVD envoyé a des centaines de personnalités politiques, journalistiques

Cliquez sur le DVD

   
LISTE des personnes alertées et procédures engagées

retour au SOMMAIRE
 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1.8 compte rendu des mensonges des magistrats devant une salle pleine le 09 janvier 2014

 


regardez les MENSONGES des Magistrats de Draguignan

Compte rendu  plusieurs témoins à l'audience du 09 janvier 2014 au TGI de Draguignan en format .pdf

pour ceux qui étaient présent le 09 janvier merci de renvoyer le .pdf par e mail  amisdelisa@yahoo.fr
avec la mention " étant présent a cette audience je confirme avoir entendu ces propos"

retour au SOMMAIRE
 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1.9 témoignage des enfants

 

cliquez sur playlist en haut a gauche pour afficher les 5 vidéos

 



 

retour au SOMMAIRE
 


  -------------------------------------------------------------------------------------------------------------


 2.0 diffuser un maximum sur internet

pour aider «  les amis de Lisa «

a libérer Margaux, Hugo et Théo !
de leur captivité chez leur  père pédo criminel proxénète.
Par ordre croissant d’engagement

- apprendre à utiliser internet et les réseaux sociaux
Facebook, Twitter, Google +, Youtube etc……
maîtriser le copié collé et la publication d’image (tract numérique)
se constituer des réseaux  d’amis virtuels (ne pas être sélectifs c’est le nombre qui compte)
diffuser sur les pages a GROS trafic
 
  copier/ coller
http://www.commentcamarche.net/faq/29902-faire-un-copier-coller

image a enregistrer et re publier PARTOUT

       

 

retour au SOMMAIRE
 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 2.1 signer la pétition en cours pour soutenir ce site menacé de fermeture par plainte déposée le 05 février 2015
 



retour au SOMMAIRE
 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 2.2 signaler le docteur bataille à son procureur local lettre type

-  déposer une dénonciation contre le docteur Bataille qui AVOUE être au courant des viols et CRIMES de 2 enfants et n’a RIEN FAIT ! ET PIRE a diffamé sur la mère et la famille protectrice ! 

Article 434.1 du code pénal
extrait : p
our quiconque ayant connaissance d'un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, ou dont les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

toute personne ayant VU les enregistrements de ce docteur et les originaux (non montés) en ligne PEUT déposer cette plainte

 

model de dénonciation contre le Docteur Bataille avec pièces à convictions audio et vidéo en ligne à télécharger puis graver sur un CD Rom et pièces à imprimer

en cas de difficultés techniques téléphoner au:  04 78 74 19 47 

retour au SOMMAIRE
 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  2.3 faire circuler sur les réseaux la lettre a C.Taubira  pour l'obliger a répondre

 

en publiant cette lettre de demande de RDV partout sur internet C.Taubira ne pourra pas se dérober avec les réponses bateaux habituelles, elle devra répondre sous la pression populaire!

 

retour au SOMMAIRE
 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 

2.4 faire un don !

 


- faire un DON Paypal ou chèque

Même 1 € suffit = 300 tracts

 

OU par chèque bancaire à l'ordre de "association rendez nous nos enfants" 
à cette adresse

Les amis de Lisa
chez F. Pignet
18, rue Saint Agnan  69008 Lyon
 

retour au SOMMAIRE

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 

3- Bibliothèque, infos, liens.


INDISPENSABLE à VOIR pour comprendre ces horreurs

Le reportage diffusé sur France 3 en 1999 présenté par Elise Lucet intitulé « sacrifices et charnier d’enfants » toujours visible sur le serveur Internet Youtube. 

 http://www.youtube.com/watch?v=EAKnYQZut7U

Infos sur les francs maçons:


https://www.youtube.com/watch?v=y8Kr6HcENUQ

http://streettelevirtuelle.wordpress.com/2013/02/08/esoterisme-decryptage-des-principes-et-rites-satanique-franc-macon/

 

Page facebook  pour commenter

https://www.facebook.com/pages/Amidlisa-tribunal-populaire/701560749874223?fref=ts

 

 

 

                     


 

retour au SOMMAIRE
 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
site réalisé par:

 

 l'association "rendez  nous nos enfants"

 

pour nous contacter: amisdelisa@yahoo.fr

téléphone: 04 78 74 19 47

retour au SOMMAIRE
 

 

compteur