forgery enfance détruite appauvrissement organisé violation convention européenne des droits de l'homme
RENDEZ    NOUS 
NOS ENFANTS . Org
Association Nationale
06 44 09 18 42 -   h.lombard732@gmail.com 
rendeznousnosenfantsfrance@gmail.com
FB Aso Rendez Nous (fb a détruit notre page Août 2014 !)
amidlisa.org section anti pédo criminalité
Ce site de l'Association Rendez Nous Nos Enfants, qui se bat contre les placements abusifs des enfants par l'ASE donnant des ordres aux juges avec leurs criminels complicités, a pour but : 
 
- d'informer le grand public sur les souffrances criminelles que NOUS subissons, CONTRE    NOTRE    DROIT, 
 
- et de soutenir parents et enfants placés, internés abusivement, nos compatriotes, présents et futurs, les amis futurs de vos enfants à vous non victimes,
 
- dans le but de récupérer nos enfants, 
 
et de punir les coupables et de changer les lois criminelles. et de FAIRE  APPLIQUER  NOTRE DROIT, les droits de l'HOMME.
 
compteur



Pour recevoir nos newsletter merci d’envoyer un e mail à :  h.lombard732@gmail.com
   Accueil      témoignages
  • source :  
    http://www.travail-social.com/Le-placement-d-enfants-et-le-droit
  •  
  •  
  •  
  • bonjour 
    je suis à la recherche d’information concernant le placement abusif d’enfants , en effet la PMI vient de nous retirer à moi et ma compagne notre bébé de deux mois sous pretexte que nous ne somment pas capable de nous en occuper et que nous présentons des troubles psychologiques , choses tout à fait infondées et qui ne sont pas prouvées . Je vous assure que nous sommes des personnes tout à fait respectable et stable ; je considère ce placement comme un abus de pouvoir de la part de ses gens que j’ai apparrement "vexé" , nous somment passé en tribunal et n’avons toujours pas récupéré notre bébé , je ne sais vers qui me tourner maintenant , cette situation étant trés pénible.

    Répondre à ce message

    • je souhaite porter à votre connaissance la précision suivante : 
      la PMI n’a pas ce pouvoir de "vous prendre" votre BB. Elle exerce sa mission de prévention et de protection. Elle a pu saisir dans ce cas, l’autorité judiciaire pour signaler des faits de risques graves que courrait votre BB. 
      Si 1 placement a eu lieu, cela fait suite à 1 décision judiciaire : jugementd’assistance éducative :ordonnance de placement provisoire. 
      Comme tout jugement vous pouvez faire appel. 
      .

      Répondre à ce message

    • Je suis heureuse de trouver votre message. Je suis en quête de parents qui comme vous et moi avons à subir cette horrible violence de nos enfants volés par l’état pour des raisons flous ou en tout cas mal expiquées. Souhaitez vous que nous commnuniquions ensemble sur ce sujet et que nous partions en quête d’autres victimes de la toute puissance de l’état qui se prend pour un psy suprême. Je l’espère en tout cas je ne quitte plus internet et me demande bien pour combien de temps cette décision est prise, ce que peuvent ressentir mes fil et de quel droit on me comble d’indignité.

      Votre réponse me ferait un plaisir immense. 
      JULIE

      Répondre à ce message

      • bonjour, 
        j espere que vous aurez bonne reception de mon mail.j ai mon petit garcon agé de 8 ans et demi qui a ete place en date du 23 juin 2005.les circonstances sont deplorabbles.policiers sont arrives chez moi le 23 juin 2005.Ils etaient 3 armes,menottes,matraquesect....ils ont brandit une ordonnance nous demandant de leur emettre l enfant ;Mon fils dormait encore il etait 10 h du matin.il c est reveiller en sursaut.Dans le couloir il a entendu ce que la police disait,ils nous faisait signe qu il ne voulait pas y aller. 
        aussi les 3 policiers ont dit qu il n avait pas que ca a faire.mon enfant a pas pu dejeuner ni se laver.il a du s habiller a la hate sans comprendre ce qu il lui arrivais ; 
        un des policiers a demander qu on lui repare un sac ;ensuite il a dit a mon fils "dit aurevoir a ta famille"mon enfant est venue dans la cuisine ma enserrer la taille et de ses yeux implorants ma fixé.Il pleurait.Et moi j etais la impuissante ne pouvant rien faire.....les policiers l on ensuite emmener et plus de nouvelles ceux pendant 7 jours soit du 23 juin 2005 jusqu au 1er juillet 2005 ou j ai revu mon enfant en salle d audience chez le juge pour enfant. 
        ATTENTION je ne suis pas accusé de maltraitance ou autre chose. 
        le probleme est que j instruisait mon enfant moi meme.ce que l on appel l instruction dans la famille ;il a du retard puisqu il souffre de dyslexie et que je le laisse travailler a son rythme.seulement voila ca ne plait pas a ses gens lde l inspection academique qui veulent faire mains basses sur nos enfants.ils ont donc a plusieurs reprises fait des signalements....et c est pour cette raison que mon enfants a ete enlever du domicil et place provisoirement 6 mois en famille d aceuil. 
        toujours est il tous le monde sais que 6 mois se transforment en annees car ils ne souhaitent aucunement nous endre nos enfants. 
        les educateurs ou services sociaux trouvent toujours des failles a faire valoir pour que le juge eplace systematiquement les enfants ;

        je trouve cela aberant d autant que j ai voulut a un moment inscrire mon enfant a l ecole tout etait pret le directeur nous avait recu dans son bureau.probleme le directeur a eut le tort de lever la main sur notre enfnats et devant nous. 
        je me suis alors jurer de ne pas remettre mon fiuls dans c est structures ou en fait seul l argent interresse pour la pluparts lesinstituteurs et non l amour pour nos enfants. 
        j essai a l heue atuelle de tout mettre en oeuvre pour ecupee mon enfant ar je n est rien fait de repehensible. 
        je sui smeme pete s il faut inscrire mon enfants a l ecole pourvt que je le recupee car je ne veux pas que mon enfants soit elever par des etranger.mon enfnats appel la femme de la famille d acceuil TATA.super non !!!! je vous laisse juger par vous meme ;
        j espere pouvor communiquer avec vous. 
        ben sincerement 
        christine

        Répondre à ce message

        • j’ai eu aussi un problème de signalement du fait que je voulais instruire mes enfants à la maison. Actuellement, j’ai deux filles jumelles placées parce que ces signalements et mesures d"aides" m’exaspéraient, mes filles refusaient d’aller au collège dans des classes séparées, une fois placées, elles n’y sont pas plus allées et ont du redoubler cette année.Elles ont été en cours toute deux au début parce quel’on a bien voulu les mettre dans la même classe mais une seule continue d’y aller. Le résultat du placement : reprise du tabac, fugues... le placement continue car il parait qu’il faut donner du temps au temps...

          Répondre à ce message

      • Bonjour,

        Nos 4 enfants de 8, 7 5 et 2 sont suivis par deux éducatrices qui envisagent de les placer sans nous donner exactement les raisons invoquant quand même une maltraitance physique alors qu’il n’en est rien. Nous recherchons l’aide d’associations ou d’avocat ou n’importe qui qui puisse s’interposer contre l’apparente toute puissance de ces deux éducatrices trop zélées que j’ai eu le tort d’envoyer se faire f... par téléphone, excédé par leurs méthodes d’investigations. Vous pouvez nous contacter par mail le plus rapidement possible : kimi.d@free.fr car cela va mal se terminer si elles vont au bout de leurs intentions... nous ne voulons pas en venir à la violence mais s’il le faut... ce sera le cas ! Nous préférons que Justice soit faite de façon légale ! Et rabattre le caquet à ces deux pimbèches qui se prennent pour je ne sais quoi... Merci d’avance pour votre aide !

        Répondre à ce message

    • bonjour, je suis actuellement en cours preparatoire pour devenir educatrice spécialisée et je suis a la recherche de temoignage car je fais un exposés sur les familles d’enfant placé. 
      je vous fais part d’une association : 
      Le Fil d’Ariane - 3 allée des Aubépines - 93600 Aulnay- sous- Bois. Tél/fax 01 43 84 78 87. 
      j’espere qu’elle pourra vous venir en aide . 
      bonne chance 
      je vous laisse mon mail si vous avez besoin 
      hinda240@yahoo.fr

      Répondre à ce message

      • bonjour à tous, je suis étudiante assistante sociale et prépare actuellement mon mémoire sur la place laissée aux parents lors du placement de leur(s) enfant(s).Je souhaite également obtenir des témoignages de parents sur leur vécu pendant le placement de leur enfant et sur comment les travailleurs sociaux travaillent-ils avec eux. 
        merci et bon courage à vous.

        Répondre à ce message

    • Je vais copier l’article et le coller dans mon blog.

      Il m’apporte un très bon éclairage pour certains extraits tels que "les pressions sur les parents pour s’en remettre aux services sociaux pour aboutir à une séparation de la famille sont des pratiques contraires au droit proclamé".

      La maman de ma première fille est décédée.

      Une tante qui est Assistante Sociale à l’ASE n’avait pas d’enfant à ce moment là et a décidée de s’approprier notre fille.

      La tante a laissé passer un peu de temps et a employé l’outil socio-judiciaire lorsque ma famille était la plus vulnérable : au moment même où ma deuxieme fille allait venir au monde.

      Cordialement

      Voir en ligne : http://justice.cloppy.net

      Répondre à ce message

  • Bonjour à tous, 
    Je ne suis pas tout à fait dans votre situation mais écume les tribunaux depuis 5 ans car le père de mon enfant est un procédurier qui sous-prétexte d’aimer son enfant nous empoisonne la vie,toujours à la limite de la légalité. J’ai eu une enquête sociale alors que j’étais seule avec mon fils, elle a été très favorable et j’ai donc obtenula garde de mon enfant. Un signalement de l’école via le père qui a été classé sans suite après enquête, une expertise psychologique il y a quelques mois après mon mariage qui m’accuse d’éloigner mon enfant de son père ! Résultat garde casi alternée pour le père qui ne le prenait pourtant jamais lors de ses droits de visites du mercredi.L’enfant ne veut pas y rester mais c’est forcément à cause de la mère et on ne va pas chercher pourquoi. que d’incohérences, pourtant mon enfant est heureux dans sa famille recomposée.les enfants ne sont pas entendus, les remariages sont forcément une occasion d’écarter l’un des deux parents, les mères sont de plus en plus en difficultés devant les tribunaux et certains papas sont salis.Que de perte d’énergie et d’argent, que de diffamation et qui pour nous aider et aider nos enfants ? il faudrait se mobiliser contre les abus de pouvoirs et les accusations sans preuves,les tribunaux jetent beaucoup d’huile sur le feu et n’arrangent en rien les situations. Y’a t’il des associations d’aide avec avocats et juristes ? sinon, créons la notre.

 
 
 
 
 

Art 211-1 CP (un seul des éléments suffit)

« Le fait en exécution d'un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d'un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l' encontre de membres de ce groupe l'un des actes suivants :

-        atteinte volontaire à la vie,

-        atteinte grave à l'intégrité physique ou psychique,

-        soumission à des conditions d'existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe,

-        mesures visant à entraver les naissances,

-        transferts forcés d'enfants,

constitue un génocide. « 

AUCUNE   OPTION    FAVORABLE . Le génocide est donc bien démontré.

AIDEZ  NOUS  A  FAIRE  CHANGER  LES CHOSES  

S'il vous plaît.